REOUVERTURE DE LA NARDAIE DU GRAND PLATEAU

Le Grand Plateau d’Estenc est un ancien lac glaciaire, peu à peu comblé par des alluvions transportées au fil du temps par le torrent de Sanguinière. Cet espace plat, rare en montagne a été utilisé autrefois comme pré de fauche puis comme pâturage. De nombreux témoignages de ces activités sont encore présents aujourd’hui : anciens murs d’enclos en pierres, ruines d’une cabane et végétation typique de cet espace agro-pastoral. Le pâturage ayant cessé, cette pelouse s’est fermée peu à peu suite au reboisement progressif des mélèzes.

Afin de restaurer sur le plan paysager ce milieu ouvert qui disparaissait peu à peu, la commune d’Entraunes a réalisé des travaux de réouverture via un contrat Natura 2000 visant à préserver cette pelouse subalpine acidophile à Nard raide, qui constitue un habitat d’intérêt prioritaire au titre de Natura. Cette opération a pu avoir lieu grâce au co-financancement de la commune, de l’Etat et de l’Union Européenne.

Ainsi, sur un peu plus d’1 ha, le chantier a consisté à abattre une centaine de mélèzes et à débroussailler la végétation arbustive de sous-bois. Afin d’assurer la pérennité de cette action, la commune s’est engagée à entretenir les années suivantes par débroussaillement cet espace. En parallèle, l’opportunité de refaire pâturer cette pelouse par un troupeau ovin est discutée avec des éleveurs locaux utilisant déjà des espaces en amont et en aval. Un pupitre d’interprétation a été également installé afin de sensibiliser les randonneurs à l’histoire du site et à l’opération engagée. Un bel exemple de réalisation permettant de préserver ce patrimoine naturel et paysager !

Lien vers le site de la commission européenne : https://ec.europa.eu/commission/index_fr

Photo avant
Photo aprés

CABANE PASTORALE DU LAUSSON

Chaque été, le hameau d’Estenc était confronté à un problème récurrent d’insalubrité de l’eau potable. En cause, l’exploitation d’une zone de pâturage située en amont du captage d’eau, dans le vallon des Fournès. Eleveurs, Office National des Forêts (propriétaire de l’alpage), Commune et Parc National du Mercantour ont dû se concerter pour résoudre cette question épineuse. Ensemble, les acteurs concernés ont convenu de mettre en défens ce secteur de l’alpage et de construire une nouvelle cabane pastorale plus en aval, aux Mélins, en rive droite. Financée par la commune, la nouvelle cabane a été installée en juillet 2018. Parallèlement, les bâtiments présents dans le vallon des Fournès ont été démontés avec la participation des équipes du Parc National, puis héliportés et remontés en aval dans la vallée, au niveau d’Entraunes, sur le quartier de la Frache. Ces bâtiments serviront aux bergers en début de saison.

Coût total du projet: 40 000 € HT
Travaux réalisés par l’ ONF, terminés en juillet 2018.
Financement: 75% Europe (FEADER) – 25% Commune

 

ENQUÊTE PUBLIQUE – REALISATION D’UNE CENTRALE HYDRO – ELECTRIQUE SUR LA COMMUNE.

Consultez le lien ci-dessous pour renseignements et résultats de l’enquête publique.

http://www.alpes-maritimes.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Hydroelectricite/Entraunes-Realisation-d-une-centrale-hydro-electrique2